mardi 6 novembre 2012

HOME SWEET HOME


Qu’il est bon de rentrer chez soi, après une longue journée passée à l’extérieur ou après un voyage ! Rentrer dans sa maison chaleureuse, douillette, décorée à son image, et se détendre, complètement.
A condition que ce que l’on retrouve en rentrant soit une maison propre, lumineuse, bien aérée, bien chauffée en hiver.
Pas une maison à l’air confiné, où le ménage n’est pas fait, où la vaisselle de plusieurs jours traîne dans l’évier, où les poubelles n’ont pas été sorties, et où flotte une odeur désagréable

Pas non plus une maison où le chauffage fonctionne mal, où le froid et l’humidité imprègnent les murs et les tissus, où se glisser entre les draps le soir est une épreuve. Et enfin pas non plus une maison où des strates d’objets, de livres, de papiers, se sont accumulés avec la poussière jour après jour, mois après mois, année après année, pour encombrer l’espace au point que les murs semblent se resserrer sur soi, où il devient difficile de circuler dans les couloirs ou de trouver un coin pour se poser.


Le corps est à l’image de la maison, dit-on.
« Habiter » un corps ressemblant aux maisons décrites ci-dessus peut être pour le moins désagréable, parfois extrêmement pénible.

Peau étouffée par les cellules mortes, tissu conjonctif imprégné d’œdème ou de cellulite, articulations bloquées, voies respiratoires encombrées par les mucosités, artères encrassées par le cholestérol et les tri-glycérides entravant la circulation, aliments mal transformés par la digestion et déchets mal évacués, sont le lit de pathologies pouvant aller de simples troubles fonctionnels jusqu’à des maladies graves.


De la même manière qu’il est difficile de vivre dans une maison sale et encombrée, il est difficile de vivre dans un corps mal entretenu, pas seulement de l’extérieur, mais aussi de l’intérieur. Selon les règles du fengshui, dans une maison l’énergie doit pouvoir circuler librement. De même, pour qu’un corps soit en bonne santé, c’est la libre circulation de l’énergie qui permet au sang et aux liquides corporels de nourrir et humidifier les organes et les tissus, jusqu’à la plus petite cellule.

Tout ce qui entrave cette circulation prépare le terrain aux problèmes de santé.

La réponse de la médecine chinoise : le Yang Sheng.

Yang Sheng 养生signifie nourrir la vie, entretenir et faire croître, cultiver la vie.
Le Yang Sheng a pour but d’améliorer la santé, prévenir les maladies et prolonger la vie par différents soins de santé. Pour cela, il existe des règles concernant l’adaptation aux saisons, l’organisation de la vie quotidienne, l’entretien de l’esprit, la diététique, les exercices physiques et respiratoires, le Qi Gong, l’hygiène sexuelle, les massages, la moxibustion, l’acupuncture.

La première et la plus vitale des fonctions de l’organisme est de respirer. Respirer profondément, un air le plus pur possible, est nécessaire afin d’amener l’oxygène à chaque cellule. Ce n’est pas par hasard si la respiration est un élément essentiel du Qi Gong, ainsi que d’autres pratiques telles que le yoga avec la respiration du Pranayama.


En plus des échanges oxygène/gaz carbonique, une bonne respiration favorise également le calme mental et l’équilibre émotionnel. Vous habitez au sein d’une ville polluée ? Une escapade à la campagne ou à la montagne pour respirer un grand bol d’air pur est le meilleur et le plus simple des remèdes.
Autre besoin essentiel de l’organisme : l’alimentation. Il s’agit de trouver le bon équilibre alimentaire, avec des aliments sains et variés. Pour la médecine chinoise, l’énergie digestive est représentée principalement par la Rate et l’Estomac, en charge de l’assimilation et de la transformation des aliments. Manger trop peu ne permet pas la production d’énergie et affaiblit l’organisme, le « feu digestif » nécessaire à la transformation des aliments devient insuffisant, à l’origine de troubles digestifs chroniques et de fatigue, anémie, etc.
A l’inverse, les excès alimentaires surmènent l’énergie digestive, provoquant une accumulation de déchets et de toxines. Pour la médecine chinoise, la Rate et l’Estomac débordés ne peuvent transformer les aliments, la Rate affaiblie permet l’accumulation d’ « humidité » dans le corps, sous forme d’un excès de liquides, qui peuvent se transformer progressivement en mucosités.

C’est surtout la consommation excessive de produits laitiers, de sucres, de graisses qui favorise la production d’humidité et de mucosités dans le corps, provoquant sensation de lourdeur, troubles ORL à répétition, œdèmes, cellulite, douleurs articulaires. Manger trop tard le soir, au moment où les fonctions se mettent au repos, est également un facteur d’accumulation de déchets. 
Les émonctoires sont les voies d’évacuation des déchets du corps. Les principaux sont les voies respiratoires, la peau, le foie, les reins et les intestins. S’ils font correctement leur travail, l’organime est propre et peut fonctionner harmonieusement. Si par contre les émonctoires sont encombrés ou débordés, les toxines s’accumulent dans le corps.
Reprenons le parallèle avec la maison. Vous allez faire vos courses, les ramenez dans votre cuisine, préparez le repas qui va nourrir tous les membres de votre famille, puis vous faites la vaisselle et sortez les poubelles. Ainsi tout le monde est bien nourri et les déchets sont filtrés et évacués, la maison est propre de nouveau.
Si l’évier est bouché, l’eau stagnante s’accumule et peut se répandre par terre, abimant à la longue le revêtement de sol et les meubles. Si c’est le vide-ordure qui fonctionne mal, la solution la plus rapide est de ressortir les déchets par la porte, mais vos voisins d’en face pourraient ne pas apprécier de trouver vos ordures sur le palier. Autre solution : les fenêtres, mais là encore, vous risquez rapidement qu’un voisin, n’aimant pas voir le paysage de vos poubelles, décide de clouer des planches sur vos fenêtres pour vous empêcher de souiller le voisinage.
Il vous ne resterait donc que la possibilité de laisser vos déchets dans la maison. Pour éviter d’être envahi, vous préféreriez probablement condamner une pièce où entasser les sacs, puis petit à petit la maison se retrouverait entièrement encombrée, la seule solution étant alors de déménager. A moins que dès que possible vous vous donniez les moyens de déboucher l’évier et remettre le vide-ordure en état … auquel cas cela prendrait peut-être quelques jours pour rétablir la situation, mais vous finiriez par retrouver votre home sweet home et son confort.

La peau est le premier émonctoire. Associée au Poumon, elle assure une partie de la respiration, et la transpiration lui permet d’évacuer des toxines. C’est la première qui vous alerte sur le besoin de rétablir le fonctionnement des éliminations dans votre corps, par des boutons disgracieux. Si vous utilisez des médicaments pour empêcher ce type de désagrément, à l’image des fenêtres barricadées, vous permettez aux toxines de rentrer dans l’organisme et de se loger dans le tissu conjonctif ou dans un organe fragile. L’hygiène de la peau est donc primordiale. On pense bien entendu à des douches régulières, éventuellement un gommage de temps en temps. Sauna ou hammam peuvent aussi permettre d’évacuer les toxines par le moyen de la transpiration, et on trouve maintenant certains appareils de détoxination ionique pour un effet équivalent.

Mais on pense moins à l’hygiène énergétique de la peau. Le Yang Sheng utilise pour cela l’auto-massage de santé, véritable bain sec de l’ensemble de la surface du corps, qui rétablit une bonne circulation de l’énergie au niveau de la peau et permet d’activer le bouclier de défense naturelle qu’elle représente. Bien utile en ces temps de grippe.
Il est très important également de faire de l’exercice, pour mobiliser l’énergie et le sang, leur permettre un passage fluide à travers les articulations.

Les pratiquants réguliers de Qi Gong ou de Tai Chi le savent bien, qui au fur et à mesure de leur pratique voient diminuer de façon spectaculaire leurs douleurs articulaires. De plus ces pratiques favorisent le travail du sang et de la lymphe, permettant non seulement une meilleure élimination des déchets, mais aussi une meilleure nutrition des organes vitaux. Boire régulièrement, de préférence de l’eau tiède ou chaude, plus facilement assimilable par l’organisme, facilite le nettoyage du corps. Boire trop est à proscrire, car en surchargeant les reins de travail en tant que filtres, on les épuise. Un auto-massage par friction de la zone lombaire favorise le fonctionnement des reins et une bonne élimination.
Enfin si vos intestins fonctionnent mal, ils permettent aux déchets de stagner et à leur toxicité de se diffuser dans l’organisme. Il est donc primordial de lutter contre la constipation. Pour cela, deux pratiques facilitent le péristaltisme : un exercice physique régulier qui mobilise l’énergie, ainsi que des respirations profondes qui effectuent grâce au mouvement du diaphragme un massage interne des viscères.
Certains aliments favorisent un bon transit : figues, pommes, fruits oléagineux, bananes, épinards, aubergines. Une recette traditionnelle chinoise consiste à manger à la fin de chaque repas une poignée de graines constituée en parts égales de noix, pignons de pins et sésame noir. L’auto-massage du ventre après le repas, dans le sens des aiguilles d’une montre, est également une technique intéressante.

Toutes ces techniques de santé ont l’intérêt d’être faciles à observer et peu coûteuses : un peu d’air pur, une bonne respiration, une alimentation légère et digeste, une pratique régulière de Qi Gong, quelques auto-massages vous permettront de garder un intérieur propre, qui se verra à l’extérieur par un regard clair, une peau éclatante, une vitalité insolente.

Josette CHAPELLET, praticienne en Médecine Traditionnelle Chinoise 
http://www.mtc-artsdutao.fr
a co-écrit "CES ALIMENTS QUI NOUS SOIGNENT" avec Philippe SIONNEAU.